11 avr. 2014

Comme des images, Clémentine Beauvais

Quatrième de couverture :
« Il était une fois… des ados sages comme des images, dans un très prestigieux lycée. L’histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Tim a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde.
C’est ici, dans ce très prestigieux lycée, que tout va se jouer. Léo a une journée pour assumer ces images. Mais il faut vite régler cette histoire pour pouvoir penser à autre chose, aux maths et à la physique, à la première S. Parce qu’on ne plaisante pas avec ces choses-là, par ici. On savait que ça ne serait pas une partie de plaisir. Mais on ne pensait pas que cette journée allait se terminer comme ça, à regarder, en plein milieu de la cour, un corps ensanglanté – tout cassé.

***
Avant tout je tiens à remercier les éditions Sarbacane avec qui je suis désormais partenaire, pour leur confiance et pour m'avoir permis la découverte de Comme des images.
Allons-y franco les amis: ce livre est une véritable petite bombe et j'ai adoré. Voilà c'est dit, maintenant place à l'objectivité.
Pendant tout le récit on est dans la tête la tête d'une narratrice sans nom. Et qui donc pourrait être vous. Ou moi. J'imagine que cela peut gêner... mais pour moi, le fait que la narratrice n'est pas de nom est un élément clé du roman, c'est ce qui nous permet une totale identification au personnage. On est dans sa tête, on est dans sa pensées, on vit en elle, on est elle. On ne sait pas à quoi elle ressemble ni comment elle s'appelle: en fait on ne sait pas qui elle est. Et donc, on s'attache. En tout cas je me suis vraiment retrouvée dans ce personnage-narrateur, à la fois si présent et si loin, si touchant et pourtant si glaçant... Cette fille, totalement sous l'emprise d'une autre, cette fille, fascinée par les apparences, cette fille et son envie de simplicité et puis, tout ce vide en elle. Argh. Je crois que je n'ai jamais été autant touchée par un personnage. Vraiment.
J'ai parfois lu que les personnages étaient trop froids. Mais oui en effet ils sont carrément glacials ! Mais ce ne peut être à mon sens un reproche, c'est seulement qu'ils sont vides, totalement vides en eux-mêmes: ils ne sont qu'apparences mais comment pourrait-on les blâmer quand le monde dans lequel ils vivent ne s'intéressent qu'aux apparences ? Ils sont en fait parfaitement humains : ils s'adaptent à la situation, ils s'imprègnent des codes en vigueur pour que l'existence soit plus supportable ! Parce qu'au final ces ados si froids qui semblent comme anesthésiés, intouchables dans leur tour de verre et bien, ils s'en sortent plutôt pas mal. Je tire mon chapeau à l'auteure qui a parfaitement su saisir ce grand non sens, cette espèce de masse d'adolescents paumés, dénaturés, largués dans un monde où seul compte la réussite professionnelle. 
Et cette atmosphère, oh quelle atmosphère ! Si... propre ? Si nette, si réelle, si douce et en même temps si totalement viciée et nauséabonde ! C'est tellement proche de la réalité que ça prend aux tripes.
Enfin les thèmes abordés par Clémentine Beauvais et la façon dont elle les aborde surtout, m'a beaucoup plu. Le lycée je suis dedans, je comprends combien le regard des autres peut être lourd et puis tout ce vide entre les personnages je le ressens souvent entre les gens autour de moi. A un moment la narratrice à une réflexion que j'ai trouvé très juste et que je me suis déjà faite (vous pouvez tout à fait ne pas être d'accord avec moi) : "Les gens ne s'aiment pas entre eux". 
Bien sûr c'est un roman alors tout est amplifié, exagéré puissance 10 mais il faut bien ça pour rendre compte de la réalité de la vie. 
Bref, Clémentine Beauvais et sa plume aiguisée nous livrent un récit magistral que je vous conseille de vous procurer ! Il ne vous plaira peut être pas autant qu'à moi mais il est impossible qu'il vous laisse de marbre.
Coup de cœur
Un passage: "Tout le monde se confond avec tout le monde. On s’attend toujours à ce qu’on arrive pile à tel endroit, à tel moment, et donc c’est toujours exactement ce qu’on fait – on pourrait aussi bien être quelqu’un d’autre sans que ça se remarque. On passe d’une personne à l’autre, on parle à l’un comme à l’autre, on confond tout le monde… On se laisse tomber et on se récupère comme si rien n’était arrivé. Il n’y a rien de solide nulle part, rien ni personne n’est irremplaçable. On vit parmi nos propres doublures. Et même quand, une fois de temps en temps, on essaie de se faire un peu imprévisible, ça rebondit sans même denter la carrosserie." 
14,90€ 
204 pages

26 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec ta conclusion. C'est impossible de rester sans réaction après un tel roman. Bonne ou mauvaise, il nous a forcément apporter quelques choses =)
    Perso, j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que nos avis concordent ♥

      Supprimer
  2. C'est super pour ton partenariat :D c'est vrai que c'est un beau livre, mais le style m'a pas mal dérangé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ♥ Ah oui ? En quoi le style t'a-t-il déplut ? :)

      Supprimer
    2. Les termes... Je n'ai jamais entendu dire "copine kleenex" par exemple en vrai et des fois la syntaxe n'était pas très bonne alors ça m'a un peu perturbé, on va dire ^^

      Supprimer
  3. Je ne connais pas ce livre, mais l'histoire a l'air prenante!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fois ouvert, impossible de le reposer :D

      Supprimer
  4. Je l'ai dans ma PAL et je vais le lire ce mois-ci sur!

    RépondreSupprimer
  5. Je suis contente que tu aies aimé c'est vraiment un bon roman!

    RépondreSupprimer
  6. Jamais je ne me serais retournée sur ce roman, car la couverture ne m'attire pas, mais j'avoue que les avis que j'ai vu passer et le résumé semble vraiment prometteur, très actuel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que cette couverture soit on l'aime soit on la déteste ^^ Je l'adore personnellement :D Oui c'est très actuel et tout à fait réaliste !

      Supprimer
  7. Han il me le faut absolument, il a l'air tellement bien, je ne lis que de bonnes critiques

    RépondreSupprimer
  8. Je me retrouve complètement dans ta chronique : ce roman est vraiment bouleversant. Un livre à lire, par le plus grand nombre !
    Gros bisous ❤︎

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bouleversant, c'est le mot ! Bisous Bouchon :D

      Supprimer
  9. Tu m'as vraiment donné envie de le lire :) J'irais te le piquer dans ta biblio :p

    RépondreSupprimer
  10. Je viens juste de le terminer et j'ai passé un super moment !
    Il est vraiment touchant.
    Le design de ton blog est vraiment sympa, la bannière et le fond : j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le genre de livre qu'on n'oublie pas facilement :)
      Oh merci, ça me fait très plaisir <3

      Supprimer
  11. Ta chronique est mystérieuse à souhait tout en donnant envie de découvrir ce livre ! Je le vois beaucoup sur la blogosphère et j'aimerais le lire. En plus, j'aime bien les narrations originales et d'après l'extrait, ce roman a l'air très bien écrit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille de tout cœur et je suis ravie si ma chronique t'a donné envie de le lire :D

      Supprimer
  12. Il m'a l'air vraiment chouette ! Il m'intrigue grandement :)

    RépondreSupprimer
  13. Contente que tu l'aies autant apprécié ! :D

    RépondreSupprimer
  14. Une petite bombe oui, comme tu dis !! =) Tellement vrai, tellement poignant !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥