23 févr. 2017

La sonate oubliée, Christiana Moreau

À 17 ans, Lionella, d’origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu’au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante. Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et... une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi. Elle plonge alors dans le destin d’Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l’Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel "le prêtre roux", Antonio Vivaldi, enseignait la musique à des âmes dévouées.
Entremêlant les époques avec brio, ce premier roman vibrant nous fait voyager à travers la Sérénissime, rencontrer l’un des plus grands compositeurs de musique baroque, et rend un hommage poignant à ces orphelines musiciennes, virtuoses et très réputées au XVIIIe siècle, enfermées pour toujours dans l’anonymat.


Je remercie les éditions Préludes pour cet envoi.

Dans La Sonate oubliée on suit Lionella une jeune fille outrageusement passionnée de violoncelle : dans sa vie il n'y a pas de place pour autre chose que pour cet instrument. C'est lui qui la fait vibrer, qui la bouleverse, qui l'émeut et l'accable et surtout, qui pare sa vie de ses plus belles émotions. 

Lorsque son meilleur ami lui apporte timidement les fruits de sa recherche minutieuse aux puces, il est bien loin de se douter qu'il va changer le destin de la jeune fille. En lui offrant une boîte contenant un bijou, un journal et une mystérieuse partition c'est un nouveau monde qui s'ouvre pour Lionella mais aussi pour nous lecteurs, qui entrons dans le monde de Ada, une orpheline ayant vécu au XVIIIè siècle, un siècle plein de faste et de misère, un siècle où la musique de Vivaldi retentissait fort ! J'ai adoré découvrir un nouveau personnage de cette façon et j'avoue avoir eu une nette préférence pour le récit de la vie d'Ada, bien plus intriguant à mon goût. Pour elle, tout comme pour Lionella, la musique n'est pas qu'un divertissement, c'est sa vie, son quotidien. C'est bien là la beauté de ce livre qui réuni par leur passion dévorante pour cet instrument deux jeunes filles séparées par les siècles.

Pour ce premier roman, l'auteure a fait le choix d'utiliser deux styles d'écriture bien différents au gré des alternances entre Ada et Lionella. Bien que je comprenne ce choix je n'y ai pas forcément adhéré : j'aurais préféré qu'elle rédige tout le roman avec la même virtuosité qu'elle employait pour Ada et au diable le réalisme ! Plus généralement je me suis davantage attachée au personnage de Ada qui, malgré son quotidien miséreux, continuait à trouver du bonheur dans les choses simples de la vie. A travers son journal on s'immisce au plus profond de sa pensée que j'ai trouvé profonde et touchante, là où Lionella m'a semblé un brin plus égocentrique et suffisante.

En bref, La Sonate oubliée est un roman à part : avoir envie d'écouter du violoncelle en lisant ça ne m'arrive pas tous les jours ! C'est un livre poétique et enchanteur qui m'a aussi donné une folle envie de découvrir Venise et ses secrets.

Un passage : Il y a bien une âme dans un violoncelle. L'âme, cette pièce d'épicéa placée à l'intérieur de la caisse de résonance. L'âme qui transmet les vibrations des cordes au fond de l'instrument. C'est du violoncelle qu'émane la sonorité la plus proche de la voix humaine, et le sien lui murmurait des mots secrets et doux, implorait les caresses de l'archet par des plaintes et des soupirs, avec des nuances de voix graves et rondes.


15,60€
256 pages

10 commentaires:

  1. Deux livres que je lis de cette maison d'édition, deux déceptions... Je ne sais pas si c'est moi qui suis insensible aux auteurs choisis par cette maison d'édition mais en tous cas, j'ai moyen envie de tenter l'aventure j'avoue ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ta chronique me donne vraiment envie !! Si jamais je tombe sur ce livre, je crois que je n'hésiterai pas à le lire :)

    Camille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais ravie que tu le lises, en tout cas j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi :)

      Supprimer
  3. Un très beau livre, j'ai vraiment beaucoup aimer :) !

    RépondreSupprimer
  4. Ça n'a pas l'air d'être mon genre habituel de lecture, mais ton avis me donnes bien envie de découvrir ce roman :)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais plus où j'ai croisé ce roman, mais, au début il ne m'a pas vraiment tentée...et puis j'ai vu qu'il y était question du XVIIIème siècle, avec apparemment des destins croisés et je me suis dit, que...peut-être...en grande amoureuse du XVIIIème, je suis sûre qu'il pourrait me plaire ! !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui oui oui il pourrait beaucoup te plaire ! On fait vraiment un voyage dans le temps :)

      Supprimer
  6. Je suis justement en train de le lire, merci pour ce passage, je trouve également que la plume est très poétique mais la personnalité de Lionella ne me plait pas trop pour l'instant, je la trouve très négative et égocentrique, j’espère que ça changera ^^''

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage ton opinion et malheureusement non je n'ai pas trouvé que ça changeait :/

      Supprimer

Merci pour votre petit mot ♥