19 juin 2017

Les maîtres du vent, Judith Bouilloc

L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent ; il éteint le petit, il allume le grand.

Gardien, sculpteur ou guérisseur ? Yann a tous les talents et doit choisir. Son oncle sculpteur et sa mère guérisseuse ne parviennent pas à le détourner de sa vocation première : être guerrier comme son père et intégrer la Garde de Waldgan. 

L'école des maîtres du vent puis l'école de guerre de SoenTsu font de lui un redoutable guerrier, mais il ne cesse de sculpter comme son oncle Frans et utilise ses dons de guérisseur quand l'occasion se présente.
Devenu officier, il rentre chez lui pour enfin devenir Gardien. La vie semble paisible, mais, qui a allumé le mystérieux incendie qui ravage les contrées du centre et du Nord ? Quelle sera l'issue de la bataille terrible qui s'annonce ? L'ennemi est-il celui que l'on croit ? Yann parviendra-t-il à déjouer les pièges qui se présentent à lui ? 
La vie de Yann sera bouleversée par les amitiés nouées tout au long de ses voyages. Adémar et sa hache, Baldomero le passionné de voile, Salvatica la musicienne, Rim la fille de pirate et Gaspard le montagnard forment un groupe hétéroclite et cependant très uni.
Dans un tourbillon d'aventures, au milieu des intrigues et des machinations, ils seront des héros prêts à tout pour sauver la paix.


Merci aux éditions Artège pour cet envoi et à Judith Bouilloc pour l’échange passionnant que nous avons eu au Salon du livre de Montaigu.

En ouvrant Les maîtres du vent je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre mais j’espérais réellement qu’il me plairait. Si je n’ai pas eu le coup de coeur attendu j’ai tout de même passé un très bon moment de lecture. 

Tout d’abord pourquoi je suis passée à deux doigts du coup de coeur ? Pour deux choses. La première vient non pas du style d’écriture qui était tout à fait remarquable mais plutôt de la façon dont l’intrigue se déroulait. C’est assez compliqué à expliquer car en soi je n’ai rien à reprocher à l’intrigue : elle se tient parfaitement. Le problème vient en fait de l’enchaînement beaucoup trop rapides des évènements. A peine entre-t-on dans une action, une période de la vie du personnage que pouf ! nous sommes déjà propulsés vers autre chose. C’était peut être un choix de l’auteur afin de dynamiser le roman mais pour le coup j’aurais préféré quelque chose de plus posé quitte à faire deux tomes. Davantage de lenteur aurait surtout permis d’approfondir davantage ce monde enchanteur et original. J’ai senti un réel potentiel, un univers riche mais j’ai aussi eu l’impression que l’auteure ne s’autorisait pas à prendre son temps pour détailler toutes les facettes de ses terres inconnues. 

Ce premier problème concernant la vitesse du roman en a amené un second à savoir que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Alors que pour le coup il y avait de quoi ! Mais pendant tout le roman j’ai eu le sentiment de rester extérieure à l’histoire sans parvenir à me sentir impliquée.

Enfin, malgré ces deux points qui m’ont un peu freiné dans mon enthousiasme, je ne peux tout de même que saluer le talent indéniable de Judith Bouilloc. Mine de rien j’ai dévoré son roman et je me suis laissée emporter par sa plume délicate. 


En bref, Les maîtres du vent est un premier roman intelligent, bien écrit avec des personnages intrépides et courageux qui sauront vous faire voyager : dépaysement garanti !

Un passage : "Elle repoussa une mèche rousse qui lui voilait les yeux, laissant transparaître les taches de son qui constellaient ses joues blanches. Yann s'était demandé un jour, avec inquiètude, si les superbes cheveux de sa mère tomberaient à la façon des feuilles d'automne. Il faut dire qu'ils avaient la couleur exacte des érables de novembre. Au grand soulagement du petit garçon, sa mère passa les frimas sans devenir chauve."

430 pages
17,90€

5 commentaires:

  1. Owh merci pour la découverte ! En tout cas tu m'as bien donné envie de le découvrir !**

    RépondreSupprimer
  2. Oui compliqué pour ces deux points... je ne connaissais pas le roman donc merci de la découverte

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout !
    Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout !
    Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  5. Il a l'air très chouette ! je ne connaissais pas du tout, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥